Bienvenue

Bienvenue

Communiquer avec vous, à partir des thèmes qui m'intéressent, et pour lesquels je souhaite vos réactions : l'actualité, les livres, les films, les musiques, et bien sûr les différents sujets auxquels la vie nous confronte.

vendredi 15 décembre 2017

Laurent Stecker et l'amitié

Comme j'ai eu déjà l'occasion de vous le dire, l'amitié compte beaucoup pour Laurent Stecker.
Sylvie, la bonne copine de travail, qui fait le même métier dans l'avion. C'est elle qui le conseille de consulter une thérapeute. Elle aussi qui le secoue quand il est sur le point de sombrer dans la dépression.
Ralph, un américain plus âgé que Stecker. Environ d'une dizaine d'années. Juif new-yorkais, showrunner, bien dans sa peau et dans sa vie. Ils se sont rencontrés par hasard au Drugstore des Champs-Élysées où Stecker a aidé spontanément cet inconnu à se sortir d'une mauvaise passe. S'en suit une vraie amitié durable. Ralph Kremis est vécu par Stecker comme un frère aîné, un modèle de réussite. 
Micky, une franco-canadienne qui vit à New York. Rencontre fortuite avec Stecker dans un grand magasin new-yorkais. C'est une jeune et belle trentenaire, sportive de haut niveau, entraîneuse d'une équipe de baseball. Micky est lesbienne, mais ça, Stecker qui avait des vues sur elle au moment de leur rencontre, ne le sait pas. Il a fantasmé. Il déchante. S'installe alors entre eux une véritable amitié qui ne se démentira pas. 

samedi 25 novembre 2017

Une femme d'exception

Françoise Héritier que j'ai évoquée il y a quelques jours, vient de mourir. Le jour de son anniversaire, à 84 ans. Cette femme brillante, d'une exceptionnelle modestie, a fait partie de mes modèles. Ses livres m'ont aidée, à réfléchir, à aller au-delà des clichés sur le féminin-masculin, à découvrir les beautés de la vie, fût-elle dans ses manifestations les plus humbles. 

jeudi 23 novembre 2017

La personnalité de Laurent Stecker

Laurent Stecker n'a pas de modèles identitaires satisfaisants. Sa venue au monde et celle de sa sœur jumelle ont été vécues par ses géniteurs comme des freins de l'existence. Ces deux enfants non désirés ont été placés souvent chez des amis du couple parental : les Frémont. On verra dans le roman combien la négligence et l'aveuglement des parents qui n'avaient qu'une hâte - se débarrasser de leurs enfants - aura des conséquences désastreuses. De son père qu'il méprise, Laurent dira : "Je ne veux pas ressembler à mon père. Toute sa vie, sa progéniture a été un fardeau pour lui. Il nous l'a assez répété." Et plus loin : "Il a été père de trois enfants, ça ne l'a pas empêché d'être un raté."
Et à propos de sa mère, il dit : "L’instinct maternel ! En un éclair, j'ai revu ma mère qui en était dépourvu. Qui ne pensait qu'à elle."
Pas de modèle adulte de référence, de grande personne qu'on admire, qu'on estime, et ce qui est vrai pour ses parents, l'est aussi pour les grands-parents et la génération qui précède. Laurent nourrit à leur égard de l'indifférence, de la colère, de la haine. Seule, une sœur de sa mère, une tante qui vit dans la Drôme, est vécue comme une bonne personne, sincère, ouverte, chaleureuse et bienveillante.  
Dans la vie de Laurent, l'amitié est une composante importante : amitié indéfectible avec Sylvie - une collègue de travail - , amitié franche et  inattendue avec deux Américains rencontrés par hasard, un à Paris, l'autre à New York. Ces trois êtres vont beaucoup compter pour lui et ne manqueront d'être présents quand les ennuis de Laurent vont gronder au-dessus de sa tête. Laurent est vis-à-vis d'eux assez pudique. Il n'y a pas de grandes démonstrations de tendresse chez lui. Mais est-il toujours nécessaire de dire et de montrer ce qu'on ressent ? Ne comptez pas sur Laurent...      

vendredi 10 novembre 2017

Un féminisme intelligent

Qu'il est bon d'entendre hier soir à "La grande librairie", cette délicieuse Françoise Héritier ! Écoutez plutôt sa réflexion pleine de bon sens et tellement juste : C'est ce qui est inculqué à l'enfant, dès la toute petite enfance, qui peut changer les mentalités à propos de la domination masculine. 
Eh, oui, l'égalité des sexes passe par l'éducation des enfants. De tous les enfants. Vous le saviez ? Alors, mères, pères, parents de tous genres et de toutes origines, au travail !

mardi 7 novembre 2017

Le roman "Laurent Stecker"

Certains d'entre vous s'étonnent de mon choix d'autoédition pour mon dernier roman "Laurent Stecker". Oui, c'est vrai, je n'ai pas sollicité une maison d'édition.  Sachez qu'il ne s'agit pas d'un coup de tête, mais bien d'un choix réfléchi. J'ai mis du temps à comprendre comment fonctionnent les grands et les petits éditeurs. Je ne conteste pas leurs orientations qui consistent surtout à gonfler les catalogues. Mais, force est de constater que la diffusion ne suit pas. Un exemple : j'ai écrit en 2005 "Pourquoi lui ? Pourquoi Elle ?", un ouvrage sur les couples en crise et les remèdes nécessaires pour revenir sur la cote d'amour. En 2017, pour la première fois depuis 12 ans, j'ai touché des droits d'auteur : 6 €. Ce qui se passe de commentaire. Alors voilà, s'il faut croire le dicton selon lequel on n'est jamais  aussi bien servi que par soi-même, vous aurez la réponse à la question : "Mais quelle mouche belliqueuse au bout de sa plume a pu piquer Danièle Chinès ?"
Bon, passons aux choses sérieuses. J'ai décidé de vous faire partager mes réflexions à propos de "Laurent Stecker". Ce que je pourrais appeler narcissiquement : commentaires à propos de soi. Il me semble que pour vous, avec vous, je me lance à la redécouverte de mon propre récit. A vrai dire, c'est même une aventure. 
Peut-être ce projet est-il une façon déguisée de défendre le roman. Peut-être. J'assume. Je me lance. 
Quelques pistes qui seront traitées :
* Présentation sommaire du personnage principal, Laurent Stecker, et de quelques personnages secondaires. Du moins, les plus importants. 
* Quels cadres  ai-je choisis dans le roman ? Comment construire une toile de fond crédible ? A partir de quelles recherches thématiques ?
* Clichés, idées reçues à propos de la démarche envisagée par Laurent Stecker.
* Peurs de la paternité.   

lundi 6 novembre 2017

Roman "Laurent Stecker"

Mais qui est donc ce Laurent Stecker qui pousse un jour la porte d'un cabinet de psy ?
Certes, il n'en peut plus de vivre avec une douleur intolérable, celle de la mort mystérieuse de sa sœur jumelle. 
Tout au long du roman, vous assisterez à la lente évolution de cet homme auprès d'une thérapeute qui, selon les mouvements d'humeur de son patient, est vécue comme une alliée ou un mauvais juge. 
Vers quel destin se dirige Stecker ?